J'ai eu 46 ans en mars dernier. J'ai donc fait la bascule des posts 45 ans.

J'ai signé le renouvellement de mon CDD en septembre 2018 et ce jusqu'en août 2019. Je vais donc me retrouver sans emploi à la fin de l'été.

Mes 2 jeunes sont de plus en plus autonomes, indépendants et ils ne leur restent plus beaucoup d'années avant de quitter le nid.

Je suis donc à un carrefour de ma vie où il faut que je prenne le temps de me poser les bonnes questions pour anticiper la suite de ma vie professionnelle et personnelle.

Depuis septembre 2018 je suis en pleine réflexion, questionnement, recherche, doute......Un vrai yoyo émotionnel.

Je me suis documenté sur le net et j'ai lu des livres sur le développement personnel et sur le monde du travail.

J'ai fait des tests d'orientation et de personnalité : RIASEC, Monkey tie, Génération zébrée, 16Personalities, Alchimy, Ouestfrance-emploi .

J'ai fait les portes-ouvertes de l'Université de Franche-Comté et de l'AFPA en début d'année 2019.

Et dernièrement j'ai même pris rd-vs avec un conseiller Fongecif.

Tout cela pour me rendre compte que même si je suis motivée et autonome, seule, je ne pourrai pas avoir le recul nécessaire pour faire un bilan.

Oui un bilan ! Un bilan de compétences pour m'y retrouver un peu, pour construire un projet professionnel qui ait du sens pour moi et qui m'assure une employabilité alors que tout va si vite.

Dernièrement j'ai lu qu'après 45 ans on basculait déjà dans la catégorie "séniors".

Dure pilulle à avaler quand on se trouve au faîte de son potentiel professionnel.

Dur également de se voir concurrencer par des jeunes diplômés (pas très éloignés en âge de mes jeunes) et de voir que son expérience professionnelle n'est pas valorisée à sa juste valeur face à la place supérieure que l'on accorde aux diplômes en France.

Je suis prête à faire les efforts nécessaires pour être encore dans la course (reconversion, reprise d'études, formation....) mais je n'ai pas le temps de me tromper de voie et c'est cette conscience du temps qui passe qui complique un peu plus les choses.

Poser des mots sur le blog m'allége un peu mais c'est aussi fait pour partager mes réflexions et peut-être trouver un ou des échos.